Lettre ouverte au Progrès

Écrit par BNE. Publié dans Actualités

Lettre ouverte au Progrès au sujet des prairies humides de Viriat.

Pierre Roncin
Naturaliste et responsable de la commission environnement de l'association Bourg Nature Environnement

Mr Leroy

Je me souviens de vous à l'époque où, avec la Frapna, les pêcheurs et Christian Foilleret de Reyssouze vivante, nous avions lutté contre la pollution de la Reyssouze occasionnée par l'équarrisseur Point.

Si je vous contacte aujourd'hui c'est à propos d'un récent article du Progrès au titre accrocheur consacré aux prairies humides de la Perrinche sur la commune de Viriat.
J'ai en effet bondi en lisant les inexactitudes ou les omissions rapportées par certains riverains ou utilisateurs de ces prairies humides.
Deux de ceux-ci se plaignent du fait que leurs prairies seraient en train de mourir par la faute de l'eau; or ces près ont toujours été humides, mais ils ne le sont pas plus qu'il y a 20 ans, la différence étant que sur certains d'entre eux on a amené de lourds chevaux comtois de 7 à 800 kg qui ne sont pas faits pour arranger les sols. Les prés où l'eau stagne sont en contrebas de la zone de sources et quasiment au même niveau que la Reyssouze d'où des difficultés d'écoulement. De plus, une buse sous dimensionnée sous un chemin, nuit au bon écoulement en période de crue.

Les deux riverains concernés directement par votre article se plaignent du fait qu'on ne leur laisse pas la liberté de drainer comme ils l'entendent. La vérité doit être rétablie : un curage drastique a eu lieu en 2011 et plusieurs drainages clandestins ont été réalisés, toujours un week end, comme par hasard, afin de mettre tout le monde devant le fait accompli (le dernier drainage a été effectué cet hiver).
Si ces riverains considèrent la loi comme une empêcheuse de drainer en rond il ne faut pas oublier que ce secteur est riche en espèces patrimoniales menacées ( et pas seulement des libellules)

Au cours des années précédentes tout a été fait pour sensibiliser les gens de la Perrinche : réunion conférence en mairie avec élus, agriculteurs, administrations départementales, associations. Une visite explicative a eu lieu dans les prés et l'éleveur de chevaux avait promis qu'il acceptait de ne procéder qu'à des curages partiels, à titre expérimental, promesse qu'il s'est dépêché d'oublier...
Un dossier "rouge" expliquant les enjeux et faisant des propositions de gestion (curage seulement tous les trois ans pour laisser à la végétation aquatique nécessaire à la faune des invertébrés et des épinochettes le temps de repousser, curages par tronçons pour, là aussi, permettre la recolonisation des espaces dévastés par les espèces provenant des secteurs épargnés, pose des déblais de curage sur les rives pour que la faune extraite du ruisseau puisse regagner l'eau) a été produit par le groupe régional "Sympetrum".
De la documentation a été distribuée par des bénévoles de BNE dans les boîtes aux lettres de tous les riverains de ces prés humides. Le maire de Viriat avait aussi accepté qu''un article paraisse dans le bulletin municipal puis il a empêché cette parution sous on ne sait quelles pressions...

Récemment le Conseil général a organisé une importante réunion concernant la protection des milieux humides du département, et les prairies humides de la Perrinche en faisaient partie. Le prochain contrat de rivière Reyssouze a aussi recensé ce secteur dans les zones prioritaires à préserver , souci également partagé par le CREN.
Vous voyez que les associations ,dont BNE dont je fais partie, et l'aministration ont fait tout leur possible pour sauvegarder ce riche secteur naturel et elles ont fait preuve de beaucoup de patience, préférant l'information et la concertation au dépôt de plainte en justice.
Cette tactique a-t-elle été la bonne ?
Je regrette donc très sincèrement que votre article soit incomplet.
Cordialement

P.Roncin

Restez informé en vous abonnant à notre lettre d’information

S'abonner

Merci de l’intérêt que vous portez à notre lettre d’information électronique.

En vous abonnant,vous pourrez suivre l’actualité de Bourg Nature Environnement (BNE) et être informé :

  • De nos actions
  • Des événements particuliers de BNE
  • De nos démarches pour l'environnement
  • De nos sorties
  • etc..

Vous recevrez un e-mail de confirmation, veuillez cliquer sur le lien de confirmation afin que votre inscription soit prise en compte.